Ne pas être malade ne veut pas dire être en bonne  santé  !

L'OMS décrit la santé comme un état complet de bien-être physique, mental et social qui ne se limite pas à une absence de symptôme ou d'infirmité. L'absence de pathologie médicale ne suffit donc pas à définir ce qu'est la bonne santé. La santé, c'est beaucoup plus que cela. C'est être capable de courir, de supporter l'effort, de réfléchir, de s'adapter, d'apprécier la vie, de rentrer en relation...

 

Il ne faut donc pas confondre la santé médicale qui est l'absence de maladies et la santé fonctionnelle qui nous donne l'énergie et la vitalité pour nous adapter et vivre au mieux notre quotidien.

 

L'ostéopathie nous donne une bonne santé fonctionnelle en stimulant la capacité d'autoguérison du corps.

 

 


Elle consiste à travers les éléments anatomiques qui ne sont plus libres dans leurs mouvements  propres ou dans les mouvements liés à une dynamique générale, puis à les traiter afin qu'ils recouvrent  leurs libres mobilités physiologiques.


      Le mouvement est essentiel à la vie, c'est le moteur de la vie de relation : partir à la recherche de sa  nourriture pour l'homme préhistorique jusqu'à aujourd'hui, en allant à la recherche d'un travail, d'une relation ou encore pour fuir le danger.

    Le mouvement est le propre des espèces vivantes qui, de génération en génération, créent le mouvement de la vie et de son évolution. Le mouvement est la succession d'un  déséquilibre permanent : la marche en est l'exemple.

L'ostéopathie est la thérapie du non-mouvement par la mise en libre mouvement.​

Nourissons

 

Lors de l'accouchement, le crâne du nourrisson subi de fortes pressions : contractions utérines, accouchement avec forceps, ventouses...

Les crânes des enfants nés par césarienne n'ont pas été modelés par les contractions utérines et sont très denses.

Un bilan ostéopathique permet de déceler des tensions de certaines pièces osseuses pouvant justifier de différents troubles tels que :

​​

    régurgitations, colique,
    pleurs incessants,​
    otites, rhinites,
    troubles du sommeil,
    difficultés à l'apprentissage de la marche ou de la parole,
    difficulté à tourner la tête d'un coté...

1 à 3 séances, selon l'enfant, permettent d'améliorer ces troubles.

 
Femmes enceintes

Pendant la grossesse

​​Lors de la grossesse, le corps de la femme subit de nombreux changements : prise de poids rapide, accentuation de la cambrure lombaire, bascule du bassin, changements hormonaux...

Ces transformations peuvent entraîner des douleurs telles que : lombalgie, sciatalgie, douleurs au niveau du coccyx, douleur au niveau du pubis, nausées, brûlure gastrique, fatigue, stress…

​L'ostéopathie aide les femmes enceintes présentant des douleurs à mieux s'adapter à leur état de grossesse.

Préparation à l'accouchement​

L'ostéopathie permet de préparer le bassin à l'accouchement.

L'ostéopathe va diminuer les tensions présentes au niveau des lombaires et du bassin afin d'optimiser le bon déroulement de l'accouchement et d'équilibrer le plancher pelvien afin de diminuer les risques d’épisiotomie.

Il est conseillé de consulter 2 à 3 fois lors de la grossesse afin de vérifier la bonne adaptation du corps aux différents changements.

  • w-facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now